Financial Services Tribunal & Pension Commission of Ontario Case Summaries/
Summaires des décisions du Tribunal des services financiers et de la Commission des régimes de retraite de l'Ontario

Case Name/nom du dossier:Shi v. Superintendent of Financial Services and Holcim (Canada) Inc.

Type/type:Pensions/Régime de retraite

Decision Date/Date de la décision:2013-11-26

Tribunal/tribunal:FST/TSF




Français

Shi v. Superintendent of Financial Services and Holcim (Canada) Inc.

FST File No.: P0515-2013

Date of decision: November 26, 2013

Panel members: John Solursh (Chair); Jennifer Brown; Shiraz Bharmal

Parties to hearing: Weihua Shi; Superintendent of Financial Services; Holcim (Canada) Inc.

SUBJECT: REVIEW OF DECISION

Summary

The panel issued a decision on October 9, 2013 (FST Decision No. P0515-2013-2) dismissing the Applicant’s claim that her pension benefits in the Retirement Plan for Salaried Employees of Holcim (Canada) Inc. (the “Plan”) were not the correct amount and should have been transferred to a locked-in registered retirement savings plan rather than a non-locked in registered retirement savings plan.

The Applicant requested a review of the decision pursuant to Rules 44-47 of the FST’s Rules of Practice and Procedure (the “Rules”).

The panel dismissed the Applicant’s request for review, holding that under the test in Rule 46.01 of the Rules there was no material error of law or fact such that a different decision would have been reached.

The panel rejected both of the Applicant’s arguments in support of her request:

a) The panel held that the Applicant was not entitled to immediate vesting under the terms of the Plan and the Pension Benefits Act (“PBA”), and that because the Applicant had less than 24 months of membership at the time she was terminated, she was not vested;

b) The panel held that while the PBA was amended as at May 18, 2010 to provide for immediate vesting, the amendment was not retroactive and did not apply to the Applicant because she was terminated in January 2010.

The panel noted that both of these arguments could have been made by the Applicant at the hearing, and concluded that the Applicant was simply attempting to re-argue the case which is not the purpose of Rules 44-47. The strong public interest in finality of decisions should be upheld, especially as there was no discernible prejudice to the Applicant.

Cases cited:

Olszewska v. Ontario (Superintendent of Financial Services) 2013 ONFST 7 (CanLII), Decision No. P0500-2012-3;

Gaylea Food Co-Operative Limited v. Ontario (Superintendent of Financial Services) 2010 ONFST 12 (CanLII), Decision No. P0275-2006-5;

McGrath v. Ontario (Superintendent of Financial Services) 2010 ONFST 9 (CanLII), Decision No. P0335-2008-3

This summary is offered as a public service and should not be relied upon as legal advice. Many factors unknown to us may affect the applicability of any statement or comment made in the summary to your particular circumstances.

Shi c. Surintendant des services financiers et Holcim (Canada) Inc.

No de dossier TSF : P0515-2013

Date de la décision : 26 novembre 2013

Membres du comité : John Solursh (président); Jennifer Brown, Shiraz Bharmal

Parties à l’audience : Weihua Shi; le surintendant des services financiers; Holcim (Canada) Inc.

OBJET : RÉVISION DE LA DÉCISION

Résumé

Le comité a rendu une décision le 19 octobre 2013 (Décision TSF no P0515-2013-2) rejetant la revendication de la requérante selon laquelle ses prestations de retraite aux termes du régime de retraite des employés salariés de Holcim (Canada) Inc. n’ont pas été calculées correctement et auraient dû être transférées à un régime d’épargne-retraite enregistré immobilisé alors qu’elles ont été transférées à un régime d’épargne-retraite enregistré non immobilisé.

La requérante a demandé une révision de la décision aux termes des règles 44 à 47 des Règles de pratique et de procédure (les « Règles ») du Tribunal des services financiers (TSF).

Le comité a rejeté la demande de révision présentée par la requérante, concluant qu’en vertu du test ou des critères prévus à la règle 46.01 des Règles, il n’y a eu aucune erreur de droit ou de fait d’une telle importance que le comité aurait pris une décision différente.

Le comité a rejeté les deux arguments que la requérante a présentés à l’appui de sa demande pour les motifs suivants :

a) Le comité a conclu que la requérante n’avait pas droit à l’acquisition de droits à pension immédiats aux termes du régime et de la Loi sur les régimes de retraite (la « LRR »), et que, du fait qu’elle participait au régime depuis moins de 24 mois au moment de sa cessation d’emploi, elle n’avait pas de droits à pension acquis;

b) Le comité a conclu que la LRR a été modifiée en date du 18 mai 2010 pour prévoir l’acquisition de droits à pension immédiats. La modification apportée à la LRR n’avait pas d’effet rétroactif; elle ne s’appliquait donc pas dans le cas de la requérante parce que son emploi a pris fin en janvier 2010.

Le comité a indiqué que la requérante aurait pu exposer ses deux arguments lors de l’audience, et a conclu qu’elle essayait simplement de plaider à nouveau sa cause, ce qui n’est pas l’objectif des règles 44 à 47. Il est fortement dans l’intérêt public de maintenir le caractère définitif des décisions, en particulier dans ce cas-ci, car il n’y a pas eu de préjudice visible à l’égard de la requérante.

Affaires citées :

Olszewska c. Ontario (Surintendant des services financiers), 2013 ONFST 7 (CanLII), Décision no P0500-2012-3

Gay Lea Food Co-Operative Limited c. Ontario (Surintendant des services financiers), 2010 ONFST 12 (CanLII), Décision no P0275-2006-5

McGrath c. Ontario (Surintendant des services financiers, 2010 ONFST 9 (CanLII), Décision no P0335-2008-3

Le présent résumé est offert à titre de service public. Il ne doit pas être interprété comme contenant des conseils juridiques. Un grand nombre de facteurs inconnus déterminent l'application des déclarations ou commentaires formulés dans le résumé à chaque situation personnelle.