Financial Services Tribunal & Pension Commission of Ontario Case Summaries/
Summaires des décisions du Tribunal des services financiers et de la Commission des régimes de retraite de l'Ontario

Case Name/nom du dossier:Hewlett v. Ontario (Superintendent Financial Services)

Type/type:Pensions/Régime de retraite

Decision Date/Date de la décision:2015-09-01, 2015-10-01

Tribunal/tribunal:FST/TSF




Hewlett v. Superintendent of Financial Services

FST File No.: P0604-2014

Date of decision: September 1, 2015

Panel members: Bethune Whiston, (Acting Chair); Patrick Longhurst; John Solursh

Parties to hearing: Cindy Hewlett, the Superintendent of Financial Services, Terlyn and Kelsey Nocera, and the Board of Trustees of the IUOE Local 793 Pension Plan for Operating Engineers in Ontario.

SUBJECT: PENSIONS; NOTICE OF INTENDED DECISION; HEARING; PRE-RETIREMENT DEATH BENEFITS; COMMON LAW SPOUSE

Summary:

The Superintendent issued a Notice of Intended Decision, dated September 10, 2014 (amended by Order of the Tribunal dated February 6, 2015) proposing to order the plan administrator, the Board of Trustees of the IUOE Local 793 Pension Plan for Operating Engineers in Ontario (the “Board”) to pay the death benefit related to the deceased member NN to the eligible recipient(s) pursuant to s. 48 of the Pension Benefits Act (the PBA).

The Applicant requested a hearing. Full party status was granted to the Board and the designated beneficiaries, Terlyn and Kelsey Nocera. The Applicant did not appear at the hearing and it proceeded in her absence.

The applicant was living with NN for a period of at least three years in a conjugal relationship on the date that NN passed away, September 8, 2012. At the time of his death, NN was married to, but living separate and apart from KK. NN was not retired from the plan when he passed away. The Applicant claimed entitled to NN’s death benefit under s. 48 of the PBA, as did Terlyn and Kelsey Nocera.

The issues before the FST were:

1. Should the Board make payment to the eligible recipient of NN’s death benefit, and
2. If so, to whom?

The Panel found that the Board should make payment to the designated beneficiaries pursuant to the Court of Appeal’s decision in Carrigan v. Carrigan Estate. In Carrigan, the Court of Appeal found that when a member has two spouses within the meaning of the definition of “spouse” in s. 1(1) of the PBA, s. 48(1) of the PBA, which provides that the spouse has priority to the death benefit, does not apply at all – it is inoperative – due to s. 48(3), which provides that s. 48(1) does not apply when the member is living separate and apart from his or her spouse.

The Court of Appeal found that the only spouse for the purposes of s. 48(3) is the married spouse because common law spouses cannot be separated and still be spouses within the meaning of the definition of “spouse” in s. 1(1). As such, the Court found that where there is a married spouse from whom the member is living separate and apart, the death benefit is paid to the designated beneficiaries, or if none, to the member’s estate.

The Panel found that the facts of the Carrigan case were the same as the facts in this proceeding and that the Court of Appeal’s decision was binding.

The Panel ordered the Superintendent to carry out his proposal to order the Board to make settlement of NN’s death benefit to the eligible recipient(s) and further that the death benefit be paid to the designated beneficiaries without further delay.

Cases cited:

Carrigan v. Carrigan Estate, 2012 ONCA 736.

This summary is offered as a public service and should not be relied upon as legal advice. Many factors unknown to us may affect the applicability of any statement or comment made in the summary to your particular circumstances.
Case Name/nom du dossier: Hewlett c. Ontario (Surintendant des services financiers)

Type/type: Régimes de retraite

Decision Date/Date de la décision: 2015-09-01

Tribunal/tribunal: TSF

Hewlett c. Surintendant des services financiers

No de dossier du TSF : P0604-2014

Date de la décision : 1er septembre 2015

Membres du comité d'audition : Bethune Whiston, (présidente intérimaire); Patrick Longhurst; John Solursh

Parties à l'audience : Cindy Hewlett, le surintendant des services financiers, Terlyn et Kelsey Nocera, et le conseil d'administration du régime de retraite des ingénieurs de l'Ontario, section locale 793 de l'IUOE.

OBJET : RÉGIMES DE RETRAITE, AVIS D'INTENTION; AUDIENCE; PRESTATIONS DE DÉCÈS AVANT LA RETRAITE; CONJOINT DE FAIT

Sommaire :

Le surintendant a émis un avis d'intention, daté du 10 septembre 2014 (modifié par une ordonnance du Tribunal datée du 6 février 2015), qui proposait d'ordonner que l'administrateur du régime, le conseil d'administration du régime de retraite des ingénieurs de l'Ontario, section locale 793 de l'IUOE (le « conseil d'administration »), verse les prestations de décès liées au participant décédé NN au(x) bénéficiaire(s) admissible(s) conformément à l'article 48 de la Loi sur les régimes de retraite (la « LRR »).

La requérante a demandé une audience. La qualité de partie a été conférée au conseil d'administration et aux bénéficiaires désignés, Terlyn et Kelsey Nocera. La requérante n'était pas présente à l'audience et l'audience s'est déroulée en son absence.

La requérante vivait avec NN depuis au moins trois ans, dans une relation conjugale, le jour où NN est décédé, le 8 septembre 2012. Au moment de son décès, NN était marié à KK, mais dont il vivait séparé de corps. NN n'avait pas pris sa retraite du régime lorsqu'il est décédé. La requérante a soutenu qu'elle avait droit aux prestations de décès de NN en vertu de l'article 48 de la Loi sur les régimes de retraite, de même que Terlyn et Kelsey Nocera.

Questions que le TSF devait trancher :

1. Le conseil d'administration devrait-il verser les prestations de décès de NN aux bénéficiaires admissibles?
2. Dans l'affirmative, à qui?

Le comité d'audition a conclu que le conseil d'administration devrait verser des prestations aux bénéficiaires désignés, conformément à la décision de la Cour d'appel dans l'affaire Carrigan c. Carrigan Estate. Dans cette affaire, la Cour d'appel a jugé que lorsqu'un participant a deux conjoints au sens de la définition de conjoint du paragraphe 1 (1) de la LRR, le paragraphe 48 (1) de la LRR, qui stipule que le conjoint a un droit prioritaire aux prestations de décès, ne s'applique pas du tout – il n'a pas effet – en raison de l'application du paragraphe 48 (3), qui prévoit que le paragraphe 48 (1) ne s'applique pas lorsque le participant vivait séparé de corps de son conjoint.

La Cour d'appel a conclu que le seul conjoint aux fins du paragraphe 48 (3) était le conjoint marié, car les conjoints de fait ne peuvent pas être séparés et demeurés conjoints au sens de la définition de conjoint du paragraphe 1 (1). Ainsi, la Cour a déclaré que s'il existe un conjoint marié duquel le participant vit séparé de corps, les prestations de décès doivent être versés aux bénéficiaires désignés, ou s'il n'y en a pas, à la succession du participant.

Le comité d'audition a jugé que les faits de l'affaire Carrigan étaient les mêmes que les faits de l'espèce et que la décision de la Cour d'appel était exécutoire.

Le comité d'audition a ordonné au surintendant d'exécuter son intention d'ordonner au conseil d'administration de régler le versement des prestations de décès de NN aux bénéficiaires admissibles et que les prestations de décès soient versées aux bénéficiaires désignés sans retard.

Jurisprudence citée :

Carrigan c. Carrigan Estate, 2012 ONCA 736.

Ce sommaire est offert à titre de service public et ne saurait constituer des avis juridiques. Nombreux sont les facteurs que nous ignorons et qui peuvent avoir une incidence sur l’applicabilité des déclarations ou commentaires contenus dans le sommaire à votre cas particulier.