Financial Services Tribunal & Pension Commission of Ontario Case Summaries/
Summaires des décisions du Tribunal des services financiers et de la Commission des régimes de retraite de l'Ontario

Case Name/nom du dossier:York University Faculty Association v. Superintendent of Financial Services and York University

Type/type:Pensions/Régime de retraite

Decision Date/Date de la décision:2011-01-24

Tribunal/tribunal:FST/TSF

 



Français

York University Faculty Association v. Superintendent of Financial Services and York University

FST File No.: P0334-2008-2
Date of Decision: January 24, 2011
Panel Members: Anne Corbett, Shiraz Bharmal, Paul Litner
Parties to the Hearing: York University Faculty Association, York University, The Superintendent of Financial Services, C.U.P.E. Local 3903

Summary:

The Financial Services Tribunal (the “Tribunal”) dealt with a request for a hearing filed by the York University Faculty Association (the “applicant”) asking the Tribunal to rule on a dispute as to the application of the adjustment mechanism to the final determination of the retirement date base pension for Mid-Year Retirees in the York University Pension Plan.

The respondents, York University and the Superintendent of Financial Services (the “Superintendent”), took the position that since the Superintendent had not yet made a decision in respect of the Mid-Year Retirees issue, the Tribunal did not have jurisdiction to rule on the issue given that it is a statutory body whose jurisdiction is defined by and limited by s. 89 of the Pension Benefits Act (the “PBA”), which allows the Tribunal to rule on an issue once the Superintendent has dealt with it. The applicant argued that the Tribunal had jurisdiction to hear the Mid-Year Retirees issue under s. 89 (9) of the PBA, and claimed that the 2002 decision of the Tribunal in CBS Canada Co v. Ontario (Superintendent of Financial Services) supports the argument that the Tribunal has jurisdiction to “address an issue as one of first impression” where it has not yet been dealt with by the Superintendent in a Notice of Proposal (NOP). The applicant also took the position that s. 16.05 of the Rules of Practice and Procedure of the Tribunal contemplated the Tribunal exercising discretion to consider supplementary substantive issues that are not contained in a Pre-Hearing Conference Memorandum.

The Tribunal accepted that it has limited jurisdiction to make orders which go beyond simply directing the Superintendent to carry out or refrain from carrying out an NOP. However, since the Tribunal had not been presented with any facts which would allow it to find that the Mid-Year Retirees issue was “closely related” to the annual adjustment issue that was dealt with by the Superintendent in a NOP and the subject matter of an earlier Tribunal decision, the Tribunal held that to the extent that it has discretion to consider an issue that has not been previously considered by the Superintendent in an NOP, it was not appropriate for it to exercise such discretion in this case. As such, the Tribunal found that the Mid-Year Retirees issue was not within its jurisdiction.

Cases Cited:

CBS Canada v. Ontario (Superintendent of Financial Services), 2002 Carswell Ont. 2990 (F.S.T.)

Victorian Order of Nurses for Canada v. Ontario, (2009), 78 C.C.P.B. 224 (F.S.T.)

This summary is offered as a public service and should not be relied upon as legal advice. Many factors unknown to us may affect the applicability of any statement or comment made in the summary to your particular circumstances.


York University Faculty Association c. Le surintendant des services financiers et l'Université York

No de dossier du TSF : P0334-2008-2
Date de la décision : Le 23 février 2011
Membres du comité d'audition : Anne Corbett, Shiraz Bharmal, Paul Litner
Parties à l'audience : York University Faculty Association, l'Université York, le surintendant des services financiers, le Syndicat canadien de la fonction publique, section locale 3903


Résumé:

Le Tribunal des services financiers (le « Tribunal ») a répondu à une demande d'audience déposée par la York University Faculty Association (la « requérante ») pour demander au Tribunal de trancher un litige relatif à l'application du mécanisme de rajustement du calcul final des pensions en cours de service des participants au York University Pension Plan.

Les intimés, l'Université York et le surintendant des services financiers (le « surintendant »), soutiennent que comme le surintendant n'a pas encore pris de décision relativement à la question des prestations en cours de service, le Tribunal n'a pas compétence pour se prononcer sur la question étant donné qu'il s'agit d'un organisme légal dont la compétence est définie et limitée par l'article 89 de la Loi sur les régimes de retraite (la « LRR »), qui autorise le Tribunal à rendre une décision sur une question après que le surintendant l'a traitée. La requérante a fait valoir que le Tribunal avait compétence pour entendre la question des pensions en cours de service en vertu du paragraphe 89 (9) de la LRR et a soutenu que la décision rendue en 2002 par le Tribunal dans l'arrêt CBS Canada Co c. Ontario (le surintendant des services financiers) confirmait l'argument selon lequel le Tribunal a compétence pour « traiter une question comme une question de première impression » s'il s'agit d'une question qui n'a pas été visée par l'avis d'intention du surintendant. La requérante a aussi affirmé que l'article 16.05 des Règles de pratique et de procédure du Tribunal autorisait le Tribunal à exercer un pouvoir discrétionnaire pour examiner des questions supplémentaires importantes qui ne font pas l'objet d'un mémoire de conférence préparatoire à l'audience.

Le Tribunal a reconnu qu'il avait une compétence limitée pour rendre des ordonnances qui vont au-delà de la simple directive au surintendant de mettre à exécution son avis d'intention ou de s'abstenir de le mettre à exécution. Toutefois, comme le Tribunal n'a pas devant lui un fait qui lui permettrait de conclure que la question des pensions en cours de service était « étroitement liée » à la question du rajustement annuel qui a fait l'objet d'un avis d'intention du surintendant et d'une décision antérieure du Tribunal, ce dernier a jugé que dans la mesure où il a le pouvoir discrétionnaire d'examiner une question qui n'a pas été incluse dans un avis d'intention du surintendant, il n'était pas justifié qu'il exerce ce pouvoir discrétionnaire en l'espèce. Ainsi, le Tribunal a conclu que la question des pensions en cours de service sortait du champ de sa compétence.

Jurisprudence citée:

CBS Canada c. Ontario (le surintendant des services financiers), 2002 Carswell Ont. 2990 (T.S.F.)

Infirmières de l'Ordre de Victoria du Canada c. Ontario, (2009), 78 C.C.P.B. 224 (T.S.F.)


Le présent résumé est offert à titre de service public. Le lecteur ne devrait pas le considérer comme contenant des conseils juridiques. De nombreux facteurs inconnus peuvent influer sur l’applicabilité des déclarations ou des commentaires formulés dans le résumé à des circonstances particulières.